Le billet qui avait été publié sous ce titre a été provisoirement retiré, car il me laisse décidément trop insatisfait. J’en proposerai une autre version lorsque celle-ci sera mûre. «L’esprit de l’escalier» expose ainsi à des atermoiements: je crois que j’avais rédigé ce papier avant d’avoir atteint le rez-de-chaussée.

Publicités