La discussion annoncée dans le dernier billet sur « Internet et la démocratie » va devoir attendre un peu. Je suis un peu trop accaparé en ce moment par d’autres tâches qui relèvent toutes de ce qu’on appelait avant mes « devoirs d’état », et qui doivent par conséquent passer avant le plaisir. Demain, peut-être… Au moins pour un début. Je ne saurais être trop prudent, de toutes façons, avant d’aborder de front (ou même de biais) un sujet aussi épineux, et pour lequel je me sens d’ailleurs assez peu armé. Il me faut donc rassembler mon courage pour me décider à étaler ma naïveté…

J’en profite pour signaler avec un grand plaisir la naissance d’un nouveau blog consacré aux questions universitaires. C’est Philippe de Lara, enseignant la science politique à Paris-II, qui se lance dans l’aventure. Je partage avec lui un grand nombre de vues, et ses premiers billets rejoignent largement, bien qu’avec plus de profondeur et d’acuité, les idées que j’avais un peu développées ici-même. Ceux que ces questions intéressent gagneront beaucoup, je crois, à aller faire un tour chez lui.

Bien que ce blog (là, je parle du mien) n’ait pas vocation à recueillir mes aventures, mon sens civique et, il faut bien le dire, un sentiment profond d’humiliation me poussent à signaler que je viens d’être victime d’une jolie arnaque par le téléphone portable. C’est le coup — une recherche express sur Internet me prouve qu’il est déjà bien connu — de la messagerie vocale à distance. Vous recevez un appel d’un numéro qui commence par 08 99 (ou 08 97). Le téléphone s’arrête de sonner trop rapidement pour que vous puissiez décrocher, et si vous êtes naïf, vous refaites le numéro pour savoir de quoi il s’agit. Grave erreur. C’est un appel surtaxé, qui prétend vous communiquer un message (évidemment bidon) laissé par un correspondant inexistant. J’avais résisté plusieurs fois, mais hier j’ai fini par rappeler, m’imaginant qu’il pouvait s’agir d’un appel important d’un ami habitant à l’étranger. Résultat: sans doute plusieurs euros de plus sur la prochaine facture. Pas assez pour donner envie d’attaquer, mais trop quand même, pour le principe.

Il y a des juristes dans la salle… S’ils ont une idée de la façon dont un honnête citoyen peut se défendre de ces mauvaises façons, je suis preneur. Car pour l’instant, l’opérateur (Orange, SFR, etc.) décline toute responsabilité. Or il semble bien qu’il s’agisse d’un type d’arnaque planétaire, et s’il se trouve chaque jour 10.000 crétins comme moi pour rappeler ces numéros maudits, l’affaire doit être bien juteuse.

En attendant, ne rappelez jamais un numéro inconnu, surtout s’il commence par 08 99!